Nous joindre
Plan du site

Q.C.S. Association

Q.C.S. Association
Avis de recherche
Nouvelles anciens / cours
Souvenirs et anecdotes du collège

Questions, commentaires, suggestions (Q.C.S.)


À tous ces généreux inconnus

Me voici, le stylo planant depuis plusieurs minutes au-dessus d'une angoissante page blanche qui est, en réalité, d'un jaune Dijonnais, couleur peut-être fort inspirante pour inventer une recette, mais pas spécialement pour formuler des remerciements bien tournés. C'est que ma tâche n'est pas aisée. Comment toucher au coeur des inconnus qui ont touché le mien?

J'essaierai de faire une histoire courte (tâche encore plus malaisée pour moi que la première). Heureusement que ceux qui côtoient de près des enfants comprendront rapidement, car je n'écris pas vite, et au train où on en est, nous serons encore là demain.

Donc et bref, j'ai quatre merveilleux enfants qui me font rougir de fierté tout en teintant, bien malgré eux, de même couleur mon budget. Voilà, je sens que vous avez déjà tout compris. Je citerai quand même ici mon « chum », pour plus de précision: « Non les enfants, on n'est pas pauvres. C'est pas vrai qu'on n'a pas beaucoup d'argent. C'est qu'à nous six, on a énormément de dépenses ». Vous comprendrez entre les lignes, que même si on a pris le parti d'en rire, ce n'est pas, au quotidien, une situation toujours facile.

Et j'entrerai ici enfin dans le vif du sujet. (J'entends, venus de mon « très subconscient estudiantin », mes anciens profs de français, messieurs Blain, Pauzé et les autres, se plaindre de mon introduction qui n'en finit plus d'introduire et se dire qu'ils ont lamentablement failli à la tâche).

Redonc et rebref... Il existe des gens, et heureusement pour nous, qui par le biais du Fonds de bourses du Collège, donnent de leurs sous ou de leur temps pour aider des élèves et leur famille. Et c'est à ceux-ci que je voudrais m'adresser. Je ne vous connais pas et vous ne me connaissez probablement pas non plus. Lorsque vous avez décidé de souscrire à la Fondation Labelle, Meilleur ou d'y donner de votre temps, ceux et celles que vous alliez aider étaient pour vous anonymes. Je vous présente donc maintenant deux d'entre eux et leur famille.

Il s'agit de mon fils, Benjamin, qui fait partie du 168e cours et de ma fille, Gabrielle, qui est du 169e. Ils ne le savent peut-être pas, peut-être que je ne leur dis pas assez, mais ils sont mon orgueil et je suis « parentalement » folle d'eux. Ben et Gab (notez ici l'effort surhumain que je fournis pour essayer d'être brève...) ont été touchés de savoir que des personnes, qui ne les connaissaient même pas, avaient bien voulu contribuer à défrayer une partie de leurs études. Ils ont deux jeunes soeurs, Julia et Delphine, ainsi que quelques parents (quelle époque tout de même!) dont moi, leur mère, et mon conjoint que mes deux grands appellent quelquefois affectueusement leur « pas-tout-à-fait-père ».

Alors en mon nom (que je vous pardonne d'avance de massacrer, quoique pas trop quand même...) et en celui de mes enfants et de « mon homme », je vous dis un très sincère et immense merci!!!

Anne Schmouth (143e)

(Février 2002)

------------------------------------------------------

J'ai consulté le répertoire (édition 2000) des anciens et anciennes du CLA et le fait d'avoir à le feuilleter m'a permis de me remémorer de beaux souvenirs passés dans ce beau collège... Au plaisir de vous revoir tous, peut-être au tournoi de golf de mai 2000. Merci.

Marie-Josée Drouin (151e)

-------------------------------------------------------------------

... Comme Gérald (*) l'a déjà fait pour lui-même, je me permets de te dire que l'Association des anciens et anciennes du CLA m'a décerné le Laurier d'argent en 1993. Et j'en suis très fier et très reconnaissant aux anciens et anciennes pour cet honneur.

Gilles Saucier

(*) NDLR: Labrosse


Tous droits réservés 2003-2014
L'Association des anciens et des anciennes du Collège de l'Assomption
L'Assomption, Québec, Canada